Il y a sept sceaux qui retiennent le Ténébreux dans sa prison. Les sceaux sont faits de cuendillar, ou Coeur-de-Pierre, et porte l'ancien symbole des Aes Sedai. Bien qu’indestructiblement, quelques sceaux ont été brisés. Il est dit que lorsque le dernier sceau se brisera, le Ténébreux sera de retour.

Alors que les forces de l'Ombre était sur le point de l'emporter sur la Lumière, Lews Therin et ces Cent Compagnons décidèrent de mettre à exécution leur dangereux plan pour re-sceller la prison du Ténébreux. Accompagnés de dix milles hommes, ils voyagèrent jusqu'au Shayol Ghul pour enfermer le Ténébreux et les treize Réprouvés.

Même si ces sceaux étaient faits de cuendillar, l'influence du Ténébreux les rendu plus faible, au point qu'ils pouvaient se fendre si ils tombaient à terre, ou qu'un coup de marteau les aurait complétement brisé.

Après la Destruction du Monde, les Aes Sedai de Tar Valon étaient en charge de surveiller les Sceaux; En fait, l'un des nombreux titre de l'Amyrlin est "Watcher of the Seals". Elles étaient en possession des disques mais ils ont été perdus durant les Guerres Trolloc et ce pendant plusieurs siècles. Ils ont récemment refait surface, mais ils ne sont indestructibles.

Liste des sceaux

  1. Trouvé brisé dans l'Oeil du Monde. Brisé (TEotW,Ch52)
  2. Bayle Domon en a un, intacte, qu'il a eu d'un commerçant à Maradon. Turak le prendra pour sa collection mais Moiraine le retrouvera brisé (TGH,Ch49)
  3. Turak en a un. En possession de Moiraine. Aussi brisé.(TGH,Ch49)
  4. Moiraine en trouve un dans la Pierre de Tear intacte. En possession de Rand(TDR,Ch56)
  5. Moiraine en trouve un autre à Rhuidean, et fait un égratignure.
  6. Nynaeve en trouve un dans le Palais de la Panarche, (TSR,Ch54), qui se brisera sur le chemin qui mène à Salidar. (TFoH,Ch50)
  7. Mazrim Taim en donne un intacte à Rand qu'il aurait trouvé dans une ferme en Saldaea.
Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.

Retour en haut de page