Premier tome du troisième volet de la Roue du Temps (V.O. : The Dragon Reborn)

Chapitres

Prologue : La Forteresse de la Lumière
  1. L'Attente
  2. Le Saidin
  3. Des Nouvelles de la Plaine
  4. Les Ombres du Sommeil
  5. Cauchemars de l’Éveil
  6. La Poursuite Commence
  7. La Sortie des Montagnes
  8. Jarra
  9. Rêves de Loup
  10. Secrets
  11. Tar Valon
  12. L'Amyrlin
  13. Sanctions
  1. La Piqûre des Epines
  2. L'Homme Gris
  3. Trois Limiers
  4. La Soeur Rouge
  5. Guérison
  6. Réveil
  7. Visites
  8. Un Monde de Rêves
  9. Le Prix de l'Anneau
  10. Liée
  11. Expédition de Reconnaissance et Découvertes
  12. Questions
  13. Derrière un Cadenas
  14. Le Tel'aran'rhiod
  15. Un Moyen de Sortir
  16. Un Piège à Faire Jouer
  17. Le Premier Coup de Dés

Quatrième de couverture

Au loin sur l'océan, les vaisseaux des Seanchan ont disparu après leur défaite. Rand al'Thor et ses compagnons ont atteint leur but : la reconquête du Cor magique de Valère. Sous le souffle de Mat, qui l'a embouché, les héros de jadis sont venus à la rescousse. Rand s'est retrouvé seul face à Ishamael, le Ténébreux, le Seigneur du Mal. L'a-t-il tué ? Il se réveille blessé, portant dans sa paume, imprimée au fer rouge, la marque du Dragon Réincarné.

L'hiver ralentit les affrontements entre adversaires et partisans de Rand. Moirane attend le moment propice pour agir. Elle sait que Rand ne maîtrise pas encore assez le saidin, le Pouvoir Suprême. Mais il ronge son frein en apprenant que tant de gens périssent pour sa cause. Il décide de s'enfuir pour aller retrouver ses partisans et vaincre ou mourir avec eux.

Résumé de l'épisode

Perrin, quelques Shienariens et Leya, une messagère du Peuple Nomade, arrivent au camp du Dragon Réincarné. Pendant que Leya informe Moiraine de ce qui est advenu dans la plaine d’Almoth, Perrin retrouve Rand en plein désarroi, car, dit-il, tous ceux qui ont embrassé la du Dragon meurent tour à tour, alors que lui-même reste à l’abri du camp.

Au réveil, le camp est assailli par les Trolloc, Leya trouve la mort sous les yeux de Perrin, lui-même blessé. Celui-ci ne se pardonne pas de n’avoir pu empêcher l’attaque, car la part du loup en lui aurait dû la prévoir. Rand, à son tour, s’en veut de ne rien avoir pu faire. Il n’a pas réussi à utiliser le Pouvoir Unique et n’a pas avoir pris au sérieux son pressentiment de danger imminent. Alors Moiraine soigne les blessures de chacun, Rand admet la mission qui sera désormais la sienne : « je combattrai de mon mieux. Parce qu’il n’y a personne d’autre, que cela dit s’accomplir et que ce devoir est le mien ».

Le lendemain, Perrin et les autres s’aperçoivent du départ de Rand. Il a laissé une lettre dans laquelle il explique qu’il doit assumer sa destiné, ce qui inquiète profondément Moiraine car elle ne le juge pas suffisamment prêt. Il leur faut donc se diriger vers Tear, l’est.

Ils arrivent finalement dans le village de Jarra, où ils sont accueillis par Simion. Celui-ci leur raconte que les Blancs Manteaux sont venus et se sont conduits comme s’ils étaient pris de folie, et qu’un homme qui pourrait bien être Rand est passé la veille. Simion est préoccupé par son frère Noam que l’on tient enfermé car il est devenu un loup, mais il n’y a rien à faire. Très ému par ce qui est arrivé à Noam, Perrin s’enquiert pour la première fois auprès de Moiraine de ce qui l’attend. Mais elle n’en sait pas davantage, si ne n’est qu’elle le met en garde contre ses rêves. De retour dans sa chambre, Perrin fait d’affreux cauchemars.

De son côté, chevauchant vers Tear, Rand se familiarise avec le Pouvoir et apprend à le contrôler. Mais sa blessure au côté est de plus en plus douloureuse.

Dans un cliMat inquiétant, Egwene, Nynaeve, Elayne, Vérine, et Mat, blessé, ont voyagé tout l’hiver vers Tar Valon. A l’arrivée dans la Tour Blanche, Vérine se rend auprès de Siuan Sache, l’Amyrlin. Mat est emmené sur sa litière tandis que Sheriam accueille les trois femmes et les conduit dans leurs appartements. Sur l’ordre de Siuan, aucune d’entre elles ne doit quitter la Tour.

L’Amyrlin apprend à Vérine que les faux dragons ont été vaincus et Vérine lui annonce que Rand s’est proclamé le Dragon Réincarné. Puis elle lui présente le Cor de Valère.

Un peu plus tard, l’Amyrlin convoque Elayne, Egwene et Nynaeve. Elle leur relève qu’elle est au courant de leur fuite avec Liandrin. Elles devront être punies, mais, parce qu’elle leur fait confiance, elles seront chargées de démasquer quiconque appartient à l’Ajah Noire. Et puisque Elayne et Egwene ont beaucoup progressé dans la maitrise du Pouvoir au cours de leur voyage, elles seront élevées au rang d’Acceptées. Comme Nynaeve l’est déjà.

Sheriam les emmène dans la salle souterraine où l’Amyrlin, assistée par plusieurs Aes Sedai sûres, procède à la guérison de Mat qui passe de l’inconscience proche de la mort à un profond sommeil réparateur.

A son réveil, bien que faible et avec un appétit d’ogre, Mat n’a qu’une idée : fuir de Tar Valon et ses redoutables Aes Sedai. L’argent manque ? Avec son cornet de dés, il est sûr d’en trouver. Néanmoins, c’est grâce à un bâton d’escrime qu’il gagne les quatre marcs d’argent nécessaires pour entamer une partie de dés : il provoque en duel les deux jeunes princes d’Andor, pariant qu’il les vaincra tous les deux à la fois… et y réussissant en dépit de leur virtuosité au maniement de l’épée.

Pièces en poche et bâton à la main, il regagne sa chambre. Son excursion lui a rapporté l’argent désiré mais aussi la certitude que l’Amyrlin a pris ses précautions pour l’empêcher de partir.

La liste des treize Aes Sedai appartenant à l’Ajah Noire disparues après avoir volé les talismans conservés à la Tour Blanche, laisse apparaître un curieux indice. Après l’épreuve du Ter’angreal qu’Elayne et Egwene passent avec succès – et souffrance : elles ont dû affronter et surmonter ce qu’au fond d’elles-mêmes elles redoutent le plus –, Egwene décide de visiter le Ter’aran’rhiod, le Monde des Rêves, en se servant de l’anneau confié par Vérine, pour tenter de voir plus clairement ce que l’avenir réserve.

A ce moment, la novice Else Grinwell vient les avertir de la part de l’Amyrlin pour les affaires abandonnées par les treize se trouvent entreposées dans le sous-sol de la Tour. L’expédition manifestement dangereuse leur apporte la certitude qu’un piège leur est tendu – on veut les attirer à Tear. Nynaeve décide se s’y rendre, surtout après l’incursion d’Egwene dans le Monde des Rêves où elle se retrouve dans le Cœur de la Pierre de Tear, la citadelle qui renferme une épée de cristal nommée Callandor.

L’Amyrlin n’a pas confié de message à la novice Else, repartie depuis longtemps dans sa ferme natale. Laquelle des treize a pris l’apparence d’Else ? L’Amyrlin approuve finalement le plan de Nyneave et leur donne trois sauf-conduits.

Elayne veut prévenir sa mère de son départ de la Tour. A qui confier la lettre ? A Mat à qui un sauf-conduit permettra de quitter Tar Valon pour Caemlyn, résidence de la mère d’Elayne, Morgase.

Mat, enchanté de pouvoir s’éloigner des Aes Sedai et de leur Pouvoir qu’il redoute, s’en va donc faire la tournée des tavernes afin de regarnir son escarcelle. La chance le sert merveilleusement aux dés – et aussi dans les rues et ruelles où des inconnus qui le traquent et cherchent à le tuer, se retrouvent tués eux-mêmes.

Las et toujours affamé, Mat décide d’entrer dans la plus proche auberge. Ce sera celle de l’enseigne de la Femme de Tanchico. Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.


Retour en haut de page