Note : Dans la nouvelle traduction de la Roue du Temps par Bragelonne, les Liges sont appelés Champions

Une fois qu'une femme est devenue une Aes Sedai de plein droit, elle peut se lier à un Lige. La plupart des sœurs des différents Ajahs pensent qu’elles peuvent prendre un Lige à la fois, mais il n'y a aucune règle à ce sujet. Les Soeurs rouges refusent de se lier tandis que les sœurs de l’ajah verte se lient avec autant de Lige qu’elles le désirent. Le lien se fait grâce à l’utilisation du pouvoir unique, et il lie le Lige et l'Aes Sedai de manière permanente. Moralement le Lige, aussi appelé Gaidin c’est à dire frère de Bataille, doit accepter librement le lien, mais on a connu des cas ou cela a été fait contre sa volonté. Le lien donne au Lige le pouvoir de guérir plus rapidement, la capacité de résister à la privation de nourriture, d’eau et de repos pendant de longues périodes, ainsi que la capacité de sentir les créatures du ténébreux à distance. Il peut également ressentir certaines choses à propos de son Aes Sedai, y compris la mort de cette dernière. Le lien permet à l'Aes Sedai et à son Lige de ressentir de ce que ressent l'autre, de savoir s'il est vivant, aussi loin qu’il soit. Il lui indique approximativement la distance à laquelle il se trouve ainsi que la direction. S’il meurt il saura quand et comment. Quand le Lige vient à mourir, l’Aes Sedai se lie souvent à un autre Lige, mais rarement avant que le bouleversement émotif provoqué par la mort du précédent ne soit effacé. Certaines Aes Sedai croient que ce bouleversement est le résultat du control des émotions qui est exigée pour canaliser, mais aucune preuve définitive n'a été apporté. Si son Aes Sedai est tué, le Lige perd la volonté de vivre. Pire, il va rechercher la mort. Habituellement. Les tentatives pour garder ces Liges en vie finissent par échouer.

Parce qu’ils sont parmi les guerriers les plus effrayants et les plus habiles connus, beaucoup de personnes étrangères à la Tour Blanche croient que les capacités de combat surnaturelles des Liges sont également le résultat du lien. Les Aes Sedai nient ceci, elles insistent sur le fait que les Liges sont choisis en grande partie pour leurs talents naturels, talents qui sont accrus par la formation rigoureuse reçue sur le terrain d’entraînement. A Falme alors qu'une Aes Sedai et son Lige sont tombés dans une embuscade seanchan le Gaidin parvient à tuer seul sept de ses adversaires avant de succomber.
Les Liges vivent partout où leur Aes Sedai se trouve, Ils ont des quartiers spéciaux situés à la tour blanche. Leur loyauté est entièrement acquise à leur Aes Sedai, et tous leurs désaccords sont réglés en privé. Il arrive que des Aes Sedai épousent leur Gaidin, principalement celles de l’ajah verte, mais dans la majorité des cas, la relation Aes Sedai-Lige reste chaste. Ceci n’est du à aucune règle particulière, mais plutôt au fait que les pressions et les exigences de la vie d'une Aes Sedai excluent des rapports personnels au delà du lien Aes Sedai et protecteur. Des indices laissent à penser que les Aes Sedai reçoivent d'autres avantages grâce au lien avec leurs Gaidin, mais leur nature exacte est un secret étroitement gardé.

Quelque soit le genre d'armure ou d'épée qu'ils portent, qu'ils aient la face ronde, carrée, longue ou étroite, tous ont la même expression, comme s'ils voyaient ce que les autres ne voyaient, entendaient ce que ce que d'autres n'entendaient pas. Même dans une posture nonchalante, ils ont l'air aussi redoutable qu'une meute de loups. Ils ont tous la même attitude, la même façon de se déplacer avec une grâce mortelle, comme si leur épée était une partie d'eux mêmes. Même la réprouvée Semirhage, spécialiste des tortures est impressionnée par leur résistance et leur volonté.
Ils sont particulièrement hautains et fiers, même face à l'Amyrlin ils préfèrent rester debout "Avec votre permission ma Mère, je resterai debout. La veille n'est pas finie" - "Je suis comme je suis, ma Mère, je suis prêt pour ce qui vient". Ils sont jaloux de leur prérogatives, une de leurs devises est "premier à entrer, dernier à sortir".
Ils portent tous la cape aux couleurs changeantes, créée grâce au Pouvoir Unique, qui les rend presque invisibles.

Liste des Liges:

Références:


Formes à l'Epée:

Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.

Retour en haut de page