Aes Sedai signifie "Serviteurs de Tous", dans l'Ancienne Langue.

Elles utilisent le Pouvoir Unique. Leur organisation est basée à la Tour Blanche, dans la cité de Tar Valon. Les Aes Sedai vivent bien plus longtemps que les gens ordinaires, et leur parler d'âge est considéré comme extrêmement impoli. Elles sont connues pour leurs visages sans âge. Les Sœurs les plus faibles se soumettent aux plus fortes et doivent même leur obéir si elles sont beaucoup plus faibles. D'autres facteurs de hiérarchie sont le temps passé en tant que novice et Acceptée et l'âge.

Bien que les Aes Sedai aient réussi à faire croire au monde que la Tour blanche a le monopole de l'utilisation du pouvoir unique, du moins parmi les femmes, le fait est qu'il existe des femmes pouvant canaliser ne faisant pas partie de la Tour, et leur nombre reste inconnu.
Peu d'Aes Sedai recrutent, bien que lorsqu'elles découvrent une fille pouvant apprendre à canaliser, elles ne laissent rien se dresser entre elles et l'enrôlement de la jeune fille en temps que novice de la Tour. (Historiquement, la plupart des novices étaient adolescentes, âgées de seize ans ou moins à leur entrée dans la Tour, et l'on prit l'habitude de refuser toute novice âgée de plus de dix-huit ans, car trop vieilles pour s'adapter à la discipline nécessaire.) Plutôt que de quadriller la campagne, la méthode préférentielle est de laisser les filles venir voir une Aes Sedai et leur demander si elle peut venir à la Tour. Parmi les femmes pouvant canaliser mais ne faisant pas partie de la Tour, on compte les Irrégulières, qui développent leurs capacités elles-mêmes, et les femmes qui ont été renvoyées de la Tour pour une raison ou pour une autre ; plus tard certains rapports parlent de l'existence de Canalisatrices parmi les Sagettes Aielles et les Pourvoyeuses-de-Vent du Peuple de la Mer. Les femmes pouvant canaliser sans être des Aes Sedai gardent quasi inévitablement profil bas, cachant fréquemment leurs capacités à tout le monde, et déménageant même de ville ou village si elles viennent à être suspectées. La raison en est assez simple : la crainte que les Aes Sedai croient qu'elles se proclamaient Aes Sedai. La punition pour de telles fausses déclarations est tellement sévère que celle qui la reçoit s'en souvient pour le reste de sa vie.

La plupart des Aes Sedai lient des hommes en tant que Liges. Ils leur donnent une protection physique et le lien permet d'autres bénéfices mutuels.

Histoire

Après les siècles de bouleversements suivant la Destruction du Monde, seule la cité de Tar Valon et les Aes Sedai en son sein ont réussi à garder leur souveraineté et leurs traditions inchangées depuis la fondation de la Tour en 98 AB. Aucun royaume ni peuple, à part peut-être les Ogiers, n'ont approché la durée du règne de la Tour Blanche à Tar Valon, et encore moins ont pu atteindre le degré d'influence possédé par les Aes Sedai sur le reste du monde, et ceci en dépit du fait que tous les royaumes clament de ne pas leur faire vraiment confiance, et même de ne pas les comprendre. Certains tiennent toujours les Aes Sedai comme responsables de la Destruction du Monde. Bien sûr, nombre d'entre elles clament que leurs traditions sont restées inchangées depuis la Destruction, mais l'évidence historique indique que les Aes Sedai modernes sont très différentes de leurs prédécesseurs de l'Ère des Légendes, tant par leur organisation que par leurs connaissances.

Force politique de la Tour

Les Aes Sedai disent que personne sauf un canalisateur ne peut vraiment comprendre un autre canalisateur, et que donc bien sûr, la peur, la méfiance et la haine sont naturellement produites par l'ignorance de tout ce qui concerne le Pouvoir Unique, déjà impressionnant de lui-même. Si elles n'étaient pas appuyées par la force politique de la Tour Blanche, les canalisatrices seraient des proies pour tous ceux les considérant comme des sorcières. Pour éviter ceci, les Aes Sedai ont fait en sorte que quasiment tous les dirigeants aient un conseiller Aes Sedai à un moment ou à un autre. Certains disent même, hors de portée de l'oreille des Aes Sedai, que les rois et reines ne sont pas plus que des marionnettes, servant les souhaits et volontés des plannings secrets de la Tour Blanche. Bien que de nombreux dirigeants ne seraient pas de cet avis, aucun n'est prêt à dénier le fait que les Aes Sedai se mêlent de nombreuses affaires qui ne semblent pas les concerner. On dit que ce sont les Aes Sedai qui inventèrent le Grand Jeu, aussi connu sous le nom de Grand Jeu des Maison.

Une race à part

La méfiance envers les Aes Sedai est entre autre due au fait qu'ils sont différents. Canaliser le Pouvoir Unique les change. Le visage sans âge des Aes Sedai est bien connu. Une personne suffisamment âgée pour être une arrière-grand-mère n'aura que quelques cheveux gris, et n'aura pas de rides, pas même d'expression. De plus, les Aes Sedai vivent bien plus longtemps que les non-canalisateurs - mais moins que les Aes Sedai de l'Ère des Légendes - car canaliser ralentit les méfaits de la vieillesse. Bien sûr, les tissages de flux de Pouvoir mettent aussi les Aes Sedai à part, leur permettant d'accomplir avec le Pouvoir des travaux impossibles autrement, alors que les non-canalisateurs doivent compter sur leur propre cerveau, muscles et outils manufacturés. Les Aes Sedai ne sont limitées que par les Trois Serments qu'elles doivent jurer avant de devenir Aes Sedai. Même si leurs capacités ont des limites, elles sont invisibles pour ceux ne pouvant pas canaliser.

Devenir une Aes Sedai

Une fois que l'on découvre la capacité de Canaliser ou d'apprendre à Canaliser chez une petite fille, elle est emmenée à la Tour Blanche pour des années d'entraînement intensif.

Les enfants avec l'étincelle commencent en temps que novices. On leur donne un planning d'études et des tâches, censées endurcir à la fois l'âme et le cœur, tout en leur enseignant les manières Aes Sedai. Elles apprennent à utiliser leur don, les conséquences de son mésusage, car bien que le don de Canaliser soit donné par la nature, il peut être enlevé par un cercle de treize Aes Sedai. Cette punition est rarement exécutée sauf pour les crimes les plus graves contre la Tour. Comme avertissement, toutes les novices doivent apprendre les noms et crimes de toutes les femmes ayant été Désactivées durant l'histoire de la Tour. Jusqu'à récemment, aucun femme n'avait été Désactivée depuis plus de cent ans.

Il faut normalement dix ans d'études à une Novice pour atteindre le prochain niveau, celui d'Acceptée. Les règles et la discipline durant ces années sont très strictes. En de très rares occasions, des Irrégulières, des femmes qui savent déjà comment Canaliser, sont autorisées à sauter le niveau de novices et à devenir immédiatement Acceptées, ce qui dépend aussi de leurs capacités et de leur maturité, mais dans l'histoire entière de la Tour Blanche, cela n'a été fait qu'une poignée de fois, et cela reste très controversé. Toutes celles voulant atteindre le niveau d'Acceptée doivent passer un test final utilisant un ter'angreal conservé dans une pièce enterrée sous la Tour Blanche. Une candidate à l'Acceptation doit se déshabiller entièrement et passer à travers les trois archesd'argent de ce ter'angreal, l'une après l'autre, et trouver le chemin de retour. Chaque candidate est autorisée à refuser le test par deux fois, mais au troisième refus, ou si la novice ne peut finir de passer à travers le ter'angreal une fois le test commencé, elle est mise dehors de la Tour, et ne pourra jamais devenir Aes Sedai.

Selon les Aes Sedai, ce ter'angreal montre aux candidates leurs pires peurs, leur permettant de les traverser pour gagner l'Acceptation. Le premier passage est pour ce qui était, le second pour ce qui est, et le troisième pour ce qui sera. Certaines ne reviennent jamais d'entre les arches. Dans chaque cas, le ter'angreal donne à celles qui sont testées une raison irrésistible de rester. Doit en émerger qu'elles veulent être Aes Sedai plus que n'importe quoi d'autre. Même les Aes Sedai qui l'utilisent ne savent pas si les mondes dans le ter'angreal sont une réalité ou une illusion.

Une fois ce test réussi, la candidate est Acceptée au sein des Aes Sedai. En temps qu'Acceptée, on lui donne une bague sculptée du Grand Serpent, et sa robe entièrement blanche de novice est remplacée par une avec sept bandes de couleurs aux ourlets et aux poignets. Les Acceptées sont quelque part un peu moins étouffées par des règles que les novices et on leur permet, dans certaines limites, de choisir leur propres domaines d'études.

Le symbole du Grand Serpent était déjà ancien quand l'Ère des Légendes a débuté. Il s'agit d'un serpent dévorant sa queue, qui a longtemps symbolisé le temps et l'éternité. L'anneau au Serpent est un signe de la communauté des sœurs parmi les Aes Sedai. Les Acceptées doivent le porter tout le temps au troisième doigt de la main gauche. Les Aes Sedai de plein droit peuvent le porter où elles le désirent, et même l'enlever si le besoin s'en fait sentir.

Cela prend habituellement aux Acceptés de nombreuses années pour devenir Aes Sedai. Le test pour le devenir implique de démontrer ses capacités à canaliser et de rester calme dans des "conditions extrêmes", mais la nature exacte de ces conditions est un secret bien gardé. Pour devenir Aes Sedai, l'Acceptée candidate doit jurer les Trois Serments sur la Baguette des Serments. En temps que nouvelle Aes Sedai, elle doit déclarer laquelle des sept Ajah elle a choisi, et a maintenant le droit de porter le châle avec la Flamme de Tar Valon et frangé aux couleurs de son Ajah.

L'on enseigne à n'importe quelle femme venant à la Tour et pouvant apprendre, mais évidemment toutes n'ont pas le potentiel pour devenir Aes Sedai. À celles-là l'on apprend suffisamment pour qu'elles ne soient pas un danger pour elles-mêmes et pour les autres, puis elles sont renvoyées. Pour celles ayant le potentiel, cependant, la patience de la Tour semble infinie. Celles apprenant lentement, tout autant que celles tentant les tests et échouant, sont encouragées à continuer, et bien sûr, comme les autres novices et Acceptées, n'ont pas le droit de partir. Quelques unes ont passé plusieurs décennies à essayer d'atteindre le châle d'Aes Sedai.

Les Trois Serments

Avant de devenir Aes Sedai, chaque Acceptée doit prêter trois serments en tenant la Baguette des Serments, un ter'angreal qui lie indéfectiblement les serments. Ils sont :

Ces serments n'ont pas toujours été nécessaires, mais ils le sont devenus en raison de divers éléments avant même la Destruction. Le second serment fut le premier a être adopté, après la Guerre de l'Ombre. Le premier, tout en restant suivi à la lettre, peut être détourné en parlant soigneusement. L'on pense que les deux derniers sont inviolables.

La Hiérarchie de la Tour

Hall de la Tour

La Tour Blanche est dirigée par le Hall de la Tour, qui est constitué de trois représentantes de chaque Ajah, appelées "Députées", du Siège de l'Amyrlin, et de la Gardienne des Chroniques. Ce Conseil crée les lois officielles.

Le Siège d'Amyrlin

L'Amyrlin est sans aucun doute toujours une des plus - si ce n'est la plus - puissantes dirigeantes du monde. Le Siège de l'Amyrlin dirige le Hall à partir d'un fauteuil du même nom, et est élu à vie par le Hall de la Tour. Elle est la tête suprême de la Tour, membre de toutes les Ajahs, ce qui est mis en valeur par sept bandes sur son étole. En même temps, elle est considérée comme ne faisant partie d'aucune Ajah, n'en favorisant pas plus une qu'une autre. Considérée comme égale, si ce n'est supérieure, à n'importe quel roi ou reine, elle a théoriquement des pouvoirs absolus sur toutes les Aes Sedai. En réalité, selon des sources proches de la Tour, l'Amyrlin doit habituellement s'engager dans une politique très sophistiquée de donné-repris avec le Hall pour garder un règne fort. Il a été suggéré que la chute de l'Amyrlin Siuan Sanche, la plus jeune Aes Sedai a avoir jamais assumé l'étole (jusqu'à la division de la Tour en 999 NE), aurait pu avoir été causée par son échec à maintenir cette balance précaire, mais seule la Tour peut vraiment le savoir.

On pense qu'Elisane Tishar a été la première à porter le titre de Siège d'Amyrlin du Hall de la Tour Blanche, quelques centaines d'années avant que la Tour ne soit terminée. La date exacte de sa nomination a été perdue, mais l'on sait qu'elle régnait déjà en 98 AD. Les noms des Amyrlins qui l'ont suivie jusqu'à l'époque d' Arthur Aile-de-Faucon ont été pour la plupart perdus (sauf peut-être dans les registres secrets de la Tour). La liste suivante contient les noms des Amyrlins de 939 AL (approximativement) jusqu'aux deux prétendantes en 999 NE. Les dates des deux premières sont approximatives, étant donné que toutes les dates comprises dans la Guerre de Cent Ans sont au mieux incertaines.

  1. Bonwhin Meraighdin* (Ajah Rouge): AL 939(?) Dépouillée des ornements et de l'étole pour avoir essayé de manipuler Artur Aile-de-Faucon pour contrôler le monde. Elle fut la dernière membre de l'Ajah Rouge à être nommée, jusqu'à ce que Elaida a'Roihan dépose Siuan Sanche.
  2. Deane Aryman (Ajah Bleue) : AL 992(?)-AL 1084(?).
  3. Selame Necoine (Ajah Verte) : AL 1084(?)-5 NE.
  4. Rabayn Marushta (Ajah Blanche) : 5-36 NE.
  5. Dalaine Ndaye (Ajah Grise) : 36-64 NE.
  6. Edarna Noregovna (Ajah Bleue) : 64-115 NE.
  7. Balladare Arandaille (Ajah Brune) : 115-142 NE.
  8. Medanor Eramandos (Ajah Grise) : 142-171 NE.
  9. Kiyosa Natomo (Ajah Verte) : 171-197 NE.
  10. Catala Lucanvalle (Ajah Jaune ): 197-223 NE.
  11. Elise Strang (Ajah Grise): 223-244 NE.
  12. Comarra Zepava (Ajah Bleue) : 244-276 NE.
  13. Serenia Latar (Ajah Grise) : 276-306 NE.
  14. Doniella Alievin (Ajah Brune) : 306-332 NE.
  15. Aliane Senican (Ajah Blanche) : 332-355 NE.
  16. Suilin Escanda (Ajah Bleue): 355-396 NE.
  17. Nirelle Coidevwin (Ajah Verte) : 396-419 NE.
  18. Ishara Nawan (Ajah Bleue) : 419-454 NE.
  19. Cerilla Marodred (Ajah Grise) : 454-476 NE.
  20. Igaine Luin (Ajah Brune) : 476-520 NE.
  21. Beryl Marie (Ajah Blanche) : 520-533 NE.
  22. Eldaya Tolen (Ajah Bleue) : 533-549 NE.
  23. Alvera Ramosanya (Ajah Jaune) : 549-578 NE.
  24. Shein Chunla (Ajah Verte) : 578-601 NE.
  25. Gerra Kishar (Ajah Grise) : 601-638 NE.
  26. Varuna Morrigan (Ajah Verte) : 638-681 NE.
  27. Cemaile Sorenthaine (Ajah Grise) : 681-705 NE.
  28. Marasale Jureen (Ajah Jaune) : 705-732 NE.
  29. Feragaine Saralman (Ajah Bleue) : 732-754 NE.
  30. Myriam Copan (Ajah Verte) : 754-797 NE.
  31. Zeranda Tyrim (Ajah Brune) : 797-817 NE.
  32. Parenia Demalle (Ajah Grise) : 817-866 NE.
  33. Sereille Bagand (Ajah Blanche) : 866-890 NE.
  34. Aleis Romlin (Ajah Verte) : 890-922 NE.
  35. Kirin Melway (Ajah Brune) : 922-950 NE.
  36. Noane Masadim (Ajah Bleue) : 950-973 NE.
  37. Tamra Ospenya (Ajah Bleue) : 973-979 NE.
  38. Sierin Vayu (Ajah Grise) : 979-984 NE.
  39. Marith Jaen (Ajah Bleue) : 984-988 NE.
  40. Siuan Sanche* (Ajah Bleue): 988-999 NE. Dépouillée des ornements et de l'étole dans un putch toujours controversé (certains disent qu'il entraîna la division de la Tour), et Désactivée, ainsi que sa Gardienne des Chroniques, Leane Sharif.
  41. Elaida a'Roihan (Ajah Rouge): 999 NE. Amyrlin de la Tour à Tar Valon.
  42. Egwene al'Vere (Acceptée): 999 NE. Amyrlin de la Tour en Exil.

En 999 NE, une division ouverte sépara la Tour pour la première fois depuis sa fondation. Les deux "Tours" prétendaient avoir le droit de nommer une Amyrlin. Seul le temps dira laquelle survivra.

Depuis la Destruction du Monde, seules trois Amyrlins furent dépouillées des ornements et de l'étole. La première est Tetsuan, qui précède Bonwhin, et l'on dit qu'elle fut impliquée dans la trahison de Manetheren durant les Guerres Trolloques. Tetsuan était de l'Ajah Rouge.

Nombre d'Amyrlin par Ajah : 11 Bleues, 9 Grises, 7 Vertes, 5 Blanches, 3 Jaunes, 2 Rouges.

Gardienne des Chroniques

En dessous de l'Amyrlin se trouve la Gardienne des Chroniques. Elle est choisie par l'Amyrlin, en général en même temps que sa propre ascension au Siège, et elle est généralement de la même Ajah. Son insigne est aussi une étole, d'environ une main de large, de la couleur de son Ajah, bien que la Gardienne ne représente pas son Ajah. Elle parle seulement pour l'Amyrlin, qui représente toutes les Aes Sedai. La Gardienne est aussi la secrétaire de l'Amyrlin, et surveille les travaux officiels de la Tour.

Dernières Gardiennes des Chroniques :

Maîtresse des Novices

Ce sont les Aes Sedai chargées de l'entraînement et de la discipline des novices et des Acceptées.

Dernières Maîtresses des Novices

Novice

Acceptée

Les Sept Ajahs

Espions et Informateurs

Toutes les Ajah, à part peut-être la Blanche, ont leurs propres "yeux-et-oreilles" qui récoltent des informations et espionnent même pour elles. Ces informateurs ne sont pas des Aes Sedai eux-mêmes, et sont loyaux uniquement à leur propre Ajah, et, dans quelques cas, à l'Aes Sedai qui arrange leurs services. Des rumeurs courent sur des "agents doubles", mais peu sont suffisamment courageux pour doubler des Aes Sedai de la sorte. Les informateurs de l'Ajah Jaune cherchent des signes d'épidémie, ceux de la Brune des caches de livres et de connaissances, ceux des Vertes transmettent des informations concernant des affaires militaires, et les informateurs de la Bleue rapportent des intrigues politiques.

Dans chaque Ajah, une Sœur est à la tête du réseau d'espionnage. Son travail est de regrouper et coordonner les informations récoltées par les Yeux-et-Oreilles, et de les rapporter à la Tête ou au Conseil Dirigeant de chaque Ajah. L'Ajah décide ensuite de ce qu'elle pourrait partager avec la Tour, par le biais de ses Députées. Les informations à l'intention du Siège d'Amyrlin sont traditionnellement transmises par la Gardienne. Il est certain que les Aes Sedai pensent que la connaissance est le pouvoir. Sans doute pour cette raison, aucune Ajah ne partage jamais toutes ses informations avec le Hall ou avec l'Amyrlin.

L'Amyrlin a son propre réseau d'espionnage, et il n'est pas totalement dépendant de celui des Ajahs. La personne mise à sa tête est officiellement la responsable de l'espionnage pour toute la Tour, mais en réalité il ne répond qu'à l'Amyrlin.

L'Amyrlin n'est pas la seule Aes Sedai avec un réseau personnel. En fait, seules les Blanches et les Sœurs qui passent leur vie en études au sein de la Tour n'en ont pas. Les Aes Sedai ne sont pas tenues individuellement de partager leurs informations, ni avec la Tour, ni avec leur propre Ajah, et les gardent le plus souvent pour elles. Tous ces réseaux superposés mais non reliés entraînent la formation d'une vaste toile emmêlée de secrets et d'intrigues, avec chaque Aes Sedai et chaque Ajah se concentrant en premier lieu sur ses buts personnels.

Le système ne fonctionnerait jamais si les Aes Sedai ne vivaient pas plus selon des traditions que des règles, et selon ces traditions, une sœur n'interférera pas dans les affaires d'une autre Aes Sedai à moins qu'elle ne croie sincèrement qu'elles mènent à un désastre certain.

Sauvages

Références

Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.

Retour en haut de page