A Shayol Ghul, le Ténébreux se prépare et donne l’ordre aux Réprouvés de « Laissez régner le Seigneur du Chaos». Un chaos que Demandred , Graendal , Semirhage , Mesaana vont s'attacher à amplifier. Surtout Demandred à qui le Ténébreux laisse croire qu'il a des chances de devenir Nae'blis, c'est-à-dire le second après lui.

Depuis la mort de Rahvin et la disparition de Morgase , Rand al’Thor règne sur Caemlyn et Cairhien et Voyage entre les deux. Les nobles de Caemlyn conspirent pour la succession, et Le Grand Jeu des Maisons fait rage à Cairhien, mais Rand tient les deux trônes pour les donner à Elayne . Lui-même sachant canaliser, Rand a proclamé une amnistie pour tous les hommes dans le même cas. Mazrim Taim, un faux Dragon qui s'est battu contre Davram Bashere dans la Saldaea, se rend alors auprès de Rand et accepte finalement de se soumettre à lui. Il lui donne un des trois sceaux de la prison du Ténébreux (Rand a caché les deux autres). Taim sait détecter le Talent chez les hommes et peut leur apprendre à canaliser. Bien que Rand ne l’apprécie pas, il lui demande de former une armée d’hommes qui peuvent canaliser. Les premiers hommes à être testés et admis sont Damer Flinn, Jur Grady, Eben Hopwil et Fedwin Morr. Jahar Narishma les rejoindra quelques temps plus tard. Lews Therin se fait de plus en plus présent dans la tête de Rand, mais celui-ci apprend à mieux le contenir et arrive même parfois à faire disparaitre la voix. Rand sait que sa meilleure chance de remporter la Dernière Bataille est de supprimer l'un après l'autre les Réprouvés . Il a décidé de s'attaquer à Sammael qui, sous le nom de Seigneur Brand, a pris possession de l'Illian . Avec Mat et Davram Bashere, oncle de la reine de la Saldaea, il prépare un piège où Mat et sa Bande de la Main Rouge ont le premier rôle. Dans ce but, Rand a rassemblé une armée dans la plaine de Maredo vers Tear , que Mat et sa Bande doivent rejoindre.

Les Aes Sedai rebelles se sont rassemblées à Salidar, elles sont un peu plus de trois cents, soutenues par une armée de plus de dix milles hommes, que commande Gareth Bryne . Avec elles sont Nynaeve et Elayne , encore au statut d’acceptées, et Nynaeve travaille sur son bloquage : elle ne peut canaliser que lorsqu’elle est en colère. En secret, elle retient Moghedien captive grâce à l’a’dam , et redécouvre ainsi plusieurs tissages oubliés de l’Ere des Légendes. Siuan et Leane, désactivées, sont affectées au service de Gareth Bryne, mais Nynaeve pense qu’elle peut guérir leur désactivation. Elayne a découvert comment fabriquer des ter’angreal et s’y entraine. Les Aes Sedai de Salidar ont élu un nouveau « Hall » et décident d’envoyer à Caemlyn une ambassade pour tenter de devenir les « conseillères» de Rand, et garder par lui leur emprise immémoriale sur la direction des affaires du monde.

Pedron Niall, commandant en chef des Enfants de la Lumière, libère Morgase du roi Airon et la ramène à la Forteresse de la Lumière. Il lui propose de signer un traité en échange de cinq milles manteaux blancs pour l’aider à reconquérir le trône que Rand lui a pris. Morgase finit par accepter. Pedron Niall veut utiliser Rand à son avantage et fait courir le bruit dans toutes les nations que le Dragon Réincarné est dangereux. Il ordonne à Balwer, son espion en chef, de faire passer la rumeur que la Tour Blanche est tombée aux mains de l’Ajah Noire.

Au même moment, partageant son temps entre Caemlyn et Cairhien, Rand apprend difficilement à vivre avec sa garde rapprochée de Vierges de la Lance, et se débat avec ses sentiments pour Min, Elayne et Aviendha. Rand apprend que Tigraine est sa mère et qu’il est le demi-frère de Galad. Il rencontre des Ogiers et obtient une carte des emplacements des Portes des Voies, par lesquels les Engeances de l’Ombre peuvent voyager. Certains se trouvent dans des grandes villes comme Caemlyn ou Tar Valon. A l'auberge du Limier de Culain, un piège est tendu : Rand ne se méfie pas des propos rassurants d'Alanna Sedai qui, avec la Sœur Brune Vérine, chaperonne des jeunes filles aspirant à s'instruire à la Tour Blanche, des jeunes filles de son pays natal - et Alanna le lie à elle comme son Lige sans lui en demander la permission. Rand en est furieux, et reste bien décidé à poursuivre ses projets, libre de toute emprise des Aes Sedai dont Moiraine lui a dit de se méfier.

Elaida la Rouge, Siège d’Amyrlin à Tar Valon, a envoyé des émissaires à Cairhien pour ramener Rand à la Tour Blanche, et Gawyn et ses Jeunes les accompagnent. Parmi ces émissaires se trouvent deux Aes Sedai, Galina et Katerine, qui appartiennent à l’Ajah noire, et obéissent à d’autres ordres que ceux d’Elaida. A Cairhien, les Aes Sedai rencontrent trois Sagettes du Shaido (Sevanna, Thevara et Desaine) dont le plan secret est d’arracher Rand aux Aes Sedai et de le mettre en laisse.

Toujours à Cairhien, Egwene al’Vere, apprentie Sagette, se remet de l’attaque de Lanfear. Elle continue à apprendre à maitriser Tel’aran’rhiod et le monde des rêves grâce aux Sagettes Amys, Bair et Melaine. Certains de ses rêves sont des prédictions. Gawyn est arrivé avec les émissaires et voit Egwene en cachette. Il a appris que le Dragon Réincarné aurait tué sa mère Morgase et peut-être même sa sœur Elayne, mais Egwene lui fait promettre de ne pas chercher à tuer Rand. Les Aes Sedai de Salidar et les Sagettes de Cairhien se réunissent régulièrement dans Tel’aran’rhiod et lors de l’une de ces réunions, les Aes Sedai ordonnent à Egwene de les rejoindre à Salidar.

A Salidar, Nynaeve a guéri Logain de sa neutralisation, et il retrouve toute sa force. Prise dans son élan, elle restaure aussi Siuan et Leane, mais celles-ci ne retrouvent qu’une force très faible dans le Pouvoir Unique. Néanmoins, elles retrouvent ainsi leur statut d’Aes Sedai.

Mat se dirige vers Tear avec son armée, la bande de la Main Rouge forte maintenant de six milles hommes, et d’autres forces armées de Rand. Sa bannière est une main rouge sur fond blanc et sa devise est : Dovie’andi se tovya sagain, « c’est le moment de jeter les dés » dans l’ancienne langue. Les souvenirs qu’il a depuis son retour de Rhuidan s’étalent depuis bien avant les Guerres Trolloques, jusqu’à l’avènement d’Artur Aile de Faucon, et lui confèrent un génie militaire hors du commun. Il sauve et prend pitié d’un orphelin du nom d’Olver, qui les accompagne par la suite. Rand intercepte Mat à quelques jours de Tear et lui demande d’aller à Salidar avec sa Bande pour aller chercher Elayne et la ramener à Caemlyn, et pour offrir la protection du Dragon Réincarné aux Aes Sedai si elles lui prêtent serment d’allégeance. En arrivant à Salidar, Mat donne la lettre de Moiraine à Thom. Aviendha les accompagnait, et lorsque Elayne la voit, celle-ci réalise que les trois femmes qu’a vues Min dans sa vision, et qui partageront l’amour de Rand sont elle, Min et Aviendha.

Egwene se rend en quelques instants à Salidar en voyageant par Tel’aran’rhiod, en y étant présente en chair et en os. Arrivée sur place, les Aes Sedai lui apprennent qu’elle a été choisie pour être le Siège d’Amyrlin des rebelles et la cérémonie d’investiture est faite sans tarder. Egwene se rend bien compte qu’elle a été choisie pour sa connexion particulière avec Rand, et que les Aes Sedai pensent pouvoir la manipuler à leur guise. Une des premières actions d’Egwene est alors d’élever Elayne et Nyneave au rang d’Aes Sedai, mais sans leur faire porter serment sur la Baguette des Serments, ni passer à travers l’arche ter’angreal qui se trouve à Tar Valon. Egwene réussit ensuite à convaincre les Aes Sedai rebelles de lever le camp et elles partent pour Tar Valon, accompagnées de l’armée de Gareth Bryne et de la Bande de la Main Rouge. Dans le même temps, comme trop d’Aes Sedai souhaitent neutraliser Logain ou même le tuer, Egwene décide d’arranger son évasion.

Rand rend visite à l’école de canaliseurs qu’il a fondé, que les hommes appellent La Tour Noire et qui compte maintenant une centaine d’étudiants. Rand leur annonce qu’ils seront nommés Asha’man, qui veut dire « Défenseur d’une cause juste » dans l’ancienne langue. Il y aura trois grades : Soldat, Dédié, puis Asha’man. Les dédiés auront une broche en forme d’épée sur leur col, et rajouteront le dragon lorsqu’ils passent Asha’man.

Le toucher du Ténébreux sur le monde se fait sentir de plus en plus : la chaleur qui perdure n’est plus naturelle, et des bulles de ténèbres font des ravages au hasard des lieux. En utilisant le tissage du Besoin dans Tel’aran’rhiod, Nynaeve et Elayne ont localisé la Coupe des Vents à Ebou Dar. Elles partent à sa recherche, accompagnées de Mat, Aviendha, Thom, Juilin, Olver, Birgitte, et de quelques membres de la Main Rouge, en utilisant un Portail. Arrivés à Ebou Dar, tous logent au Palais Tarasin de la reine Tylin, sauf Mat et ses hommes qui s’installent à l’Auberge de la Femme Errante, tenue par Setalle Anan. A ce moment, les dés que Mat entendait dans sa tête s’arrêtent de rouler, indiquant qu’une décision importante a été prise. Elayne et Nyneave commencent à chercher la Coupe des Vents et Mat cherche des informations sur la Fille des Neuf Lunes.

Perrin Aybara est maintenant Seigneurs des Deux Rivières, qui ont beaucoup changé depuis l’afflux massif de réfugiés des régions environnantes. Il se sent tiré par la force Ta’veren de Rand et a décidé de le rejoindre. Après deux mois de voyage, Perrin arrive enfin à Caemlyn où Berelain et Faile vont lui mener la vie dure.

Les Aes Sedai de Salidar arrivent à Caemlyn. Elles se rendent comptent qu’Alanna n’arrive pas à contrôler Rand par le lien. Lors d’une entrevue à l’auberge, Min compte treize Aes Sedai et, par amour pour Rand, court le prévenir du danger. Celui-ci décide de partir à Cairhien avec Min, Perrin, Faile, Loial, Bain, Chiad, Gaul, sa garde de Vierges de la Lance, et les hommes des Deux Rivières venus avec Perrin. Avant de partir, Rand prévient les Aes Sedai qu’elles peuvent le suivre, mais à condition d’être seulement six. Elles le feront, mais à neuf.

A Cairhien, Rand accepte de voir les émissaires d’Elaida, et Coiren, Galina et Katerine arrivent dans le Grand Hall du palais. Elles sont accompagnées d’une douzaine de servantes qui apportent des coffres à trésor. Soudain, Rand est bloqué, et il réalise que les servantes sont en fait des Aes Sedai, qui sont donc en nombre suffisant pour le maintenir coupé de la Source. Elles le cachent dans un des coffres, et le ramènent au palais de Lady Arilyn, où elles le maintiennent prisonnier dans une cage, avant de partir pour Tar Valon. Au cours du voyage, Rand s’aperçoit que les Aes Sedai ont aussi enlevé Min, cela le rend fou et dans sa fureur, il tue deux liges. En représailles, il est enfermé dans une boite et battu matin et soir.

Au palais, les Vierges de la Lance s’aperçoivent de la disparition de Rand, mais comme celui-ci s’est déjà échappé de leur garde plusieurs fois, elles ne le pensent pas en danger. Les Sagettes remarquent bien que les Aes Sedai d’Elaida canalisent en permanence dans leur palais (elles doivent maintenir le bouclier de Rand), mais les émissaires avaient pris soin de canaliser en continu les jours d’avant de sorte que cela n’éveille aucun soupçon. Ce n’est que trois jours plus tard que Perrin et les autres réalisent que Rand a été enlevé. Ils partent à sa recherche, appuyés par cinq cents hommes de Dobraine, six mille Aiels commandés par Rhuarc et quatre-vingt-quatorze Sagettes. Perrin demande l’aide des loups pour localiser Rand et vont sur la route de Tar Valon. Ils sont rejoints par les Aes Sedai émissaires de Salidar, qui partaient également à la recherche de Rand, avec l’aide d’Alanna et du lien.

A Dumai’s Well, le groupe des émissaires d’Elaida fait une halte. Le clan du Shaido est juste à côté, fort de quarante mille hommes. Les hommes de Perrin les trouvent et lancent l’attaque. Soudain, un Portail s’ouvre, et environ deux cents Asha’man surgissent, pour porter secours à Rand ; ils utilisent la Terre et le Feu pour tuer des milliers de Shaido. Au même moment, Rand arrive à briser l’écran et se libère de la boite. La bataille est gagnée et Rand est libre. Les neuf Aes Sedai de Salidar qui avaient rejoint Perrin, prêtent allégeance à Rand, réalisant ainsi une des prophéties du cycle de Karaethon : « La Tour sans tache cède et plie le genou devant le signe oublié. ».

Aran’gar, créature du Ténébreux infiltrée chez les Aes Sedai rebelles sous le nom de Halima, libère Moghedien et l’envoie à Shayol Ghul. Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.


Retour en haut de page