La Tour Blanche est le centre du pouvoir des Aes Sedai. L'entrée sud est la Porte de Tarlomen, celle de l'ouest, la Porte Alindrelle.
Il est très clair que les Aes Sedai comptaient que leur nombre augmentent, étant donné que la Tour et ses bâtiments étaient bien plus vastes que nécessaire à l'époque, avec bien plus de quartier d'habitation et de travail pour les Aes Sedai qu'ils ne le furent depuis la Destruction, même aujourd'hui.
La Tour n'a jamais été complètement occupée depuis sa construction, et il semblerait qu'elle perd plus d'habitants qu'elle n'en gagne. Tout en évitant de le dire aux sœurs Rouges, certaines Aes Sedai pensent qu'avoir supprimé les canalisateurs mâles du pool génétique, plus le fait que les Aes Sedai femmes ne se marient et n'ont des enfants que rarement, et la cause de la diminution du nombre de canalisateurs dans la population depuis les trois derniers millénaires.
La Tour blanche est l'une des constructions les plus impressionnantes au monde. Ce sont les Aes Sedai qui ont réalisé les plans, les bâtiments n'ont donc pas la touche vivante que l'on retrouve dans la plupart des créations Ogières, même si ce sont eux qui l'on construit, aidé par le Pouvoir Unique des Aes Sedai. La tour principale des bâtiments est entièrement constituée de pierre blanche, et se termine à cinq cent pieds de hauteur. La base mesure trois cent pieds de large, faisant de la Tour la plus grande structure érigée depuis l'Ère des Légendes. Légèrement plus large à la base qu'à la pointe, la Tour a été construite pour abriter les membres de la Tour.

Organisation de la Tour

La Tour est constituée de plusieurs ailes, chacune avec sa propre écurie. Il n'y a pas d'escaliers, les couloirs sont légèrement inclinés et tournent tout autour du bâtiment principal.
Le sol est carrelé avec des pierres aux couleurs des sept Ajahs, associées deux par deux : vert et bleu, jaune et marron, bleu et blanc, rouge et vert… alors que les quartiers des Ajahs sont carrelés aux couleur de l'Ajah en question uniquement. Les murs immaculés sont décorés de tapisseries, certaines d'entre elles tellement vieilles que des tissages de protection les entourent pour éviter qu'elles ne tombent en poussière. Des lampes à pied sont régulièrement disposées le long des couloirs.

Les Ajahs

Chaque Ajah occupe l'une des sept sections qui divisent en sept portions la moitié supérieure de la tour principale, contenant les quartiers de vie de tous ses membres, ainsi que les pièces de rencontre et les salles de travail propres à chaque Ajah. Certains membres de l'Ajah Brune ont toutefois des pièces dans ou près de la grande bibliothèque. Ces sections sont de la même taille, bien que ce ne soit pas le cas des ajahs, mais même la plus grande Ajah, la Rouge, est encore loin de remplir toute la place allouée. Le principal Hall de la tour et toutes les salles communes sont situés dans la partie inférieure du bâtiment.

Les Quartiers des Novices

Une plus petite structure ressemblant à un palais rattaché à l'arrière de la tour principale est prévu pour les novices et Acceptée, tandis qu'un grand bâtiment devant la Tour abriter la bibliothèque. Le devant de la Tour surplombe un grand parc public qui met en valeur les grandes et larges marches de marbre et les portes massives en bronze de l'entrée principale. Un mur de pierre, interrompu occasionnellement par des colonnes et des balustrades ferme le périmètre des jardins. Le parc est bordé par divers bâtiments publics dont la plupart ont été construits selon un design Ogier, et semblent donc remplis de vie et de vitalité.

Situés dans une des ailes de la Tour, ils sont construits sur différents niveaux, reliés par des escaliers extérieurs. On accède aux chambres par des galeries ouvertes, avec des rambardes de bois pour éviter les chutes.
Les chambres sont minuscules, avec un sol et un plafond blanc, parfois sans fenêtres, avec un lit étroit collé contre le mur, et un petit oreiller. Il y a en plus une petite cheminée - elles sont chargées de monter elles-mêmes leur bois - une table avec une lampe à huile, un bol pour se laver et un tabouret. Sur les murs, un clou pour suspendre les habits et un miroir. Le mobilier est complètement disparate, de style et d'origine aléatoire. Leur grand âge est clairement visible au vu de leur patine.
Ce sont les novices elles-mêmes qui doivent nettoyer, et la moindre trace de saleté entraîne de lourdes punitions.

Les Quartiers des Acceptées

Situé dans l'Aile Ouest, il est constitué de quatre galeries en carré, sur plusieurs niveaux, avec au centre un petit jardin, à leur disposition.
Les chambres des Acceptées sont un peu plus grandes, avec un feu (mais elles doivent monter le bois elles-mêmes), un lit, une armoire, une table... Mais de même acabit que ceux des Novices. Seul le confort, l'espace, et quelques meubles supplémentaires changent.

Le Bureau de la Maîtresse des Novices

Deux tapisseries représentant des arbres en fleurs et des oiseaux encadrent une porte de bois lisse. La pièce est recouverte de panneaux de bois sombre, avec des meubles robustes. Une étroite table décorée de deux lampes est proche de l'entrée. Un petit miroir est accroché à l'un des murs, des lampes à pied complètent le décor.

Les Salles de Classe

Ce sont des pièces sans fenêtres. Elles pourraient contenir trente novices ou plus, mais elles ne sont qu'une dizaine par Acceptée.

La Bibliothèque

La plus importante structure près de la Tour elle-même est la Grande Bibliothèque. Contenant de grands espaces de stockage ainsi que des bureaux et des salles de travail, on dit qu'elle possède autant de pièces secrètes que de sections ouvertes au public, et que d'innombrables objets de pouvoir s'y trouvent sans aucun doute. Même si elle n'est que partiellement ouverte aux étrangers, il est clair qu'elle contient l'une des plus grande collection de savoir du monde,, si ce n'est la plus grande. Cette bibliothèque a elle seule garantirait à Tar Valon le rang de grande cité.

Les registres secrets de la Tour Blanche

Certaines rumeurs courent sur une section fermée de la bibliothèque de la Tour Blanche, qui ne serait ouverte qu'à quelques privilégiés au sein des Aes Sedai. La Tour Blanche n'a jamais dénié ouvertement son existence - aussi loin que l'on puisse le déterminer dans les registres publics - mais étant donné la nature tortueuse on ne peut plus connue des Aes Sedai, il est tout à fait possible pour elle de présenter des dénégations qui, étudiées de près, ne prouvent strictement rien, alors qu'elles auraient pu statuer clairement ; tout ceci simplement parce qu'elles pensent que prétendre cacher quelque chose, ou agir comme si elles faisait quelque chose qu'en réalité elles ne font pas, pourrait les aider à atteindre certains de leurs buts. De tels agissements ont été de nombreuses fois rapportés. Une autre intéressante rumeur chuchotée dans les couloirs, que la tour Blanche n'a jamais dénié directement, est que se trouve dans la Tour un dépôt secret protégé par une loi, que toute tentative non autorisée pour l'atteindre entraîne de sévères punitions, et que révélé l'existence du dépôt ou de son contenu est jugé comme étant trahison ou rébellion. De plus, la loi elle-même fait partie du dépôt, ce qui ferme le cercle du secret d'une manière telle qu'elle serait incroyable pour n'importe qui sauf les Aes Sedai et les Seanchans.

Les Cuisines et les réfectoires

Les réfectoires sont au nombre de quatre, deux pour les novices, un pour les Acceptées et un pour les Aes Sedai. L'un d'entre eux, à l'étage, était destiné aux Novices, mais il est fermé depuis des siècles, ainsi que la cuisine qui le desservait. Les trois autres encadrent sur trois côtés la deuxième cuisine au rez-de-chaussée, le quatrième côté communicant avec l'extérieur. Les murs des réfectoires sont bien évidemment blancs, et les dalles aux couleurs des Ajahs. On ne peut bien sûr pas aller dans les salles des grades supérieurs.
Les novices et Acceptées doivent se servir en cuisine par elles-mêmes, et débarrasser. Le repas des novices est constitué de pain, fromage et olives. Les services sont à heure fixe. Les repas se prennent autour de tables communes d'une dizaine de places, assises sur de durs bancs de bois, dans un atmosphère très silencieuse.
Les Aes Sedai ont une salle "restaurant" avec une serveuse qui les sert et débarrasse. Elles peuvent choisir parmi plusieurs plats différents. Les tables sont plus intimes et peuvent accueillir quatre personnes, bien que pouvant être regroupées, et sont suffisamment éloignées pour permettre de discuter en toute intimité. Elles ont des chaises, avec parfois des coussins.
La cuisine est une grande salle haute de plafond, pavée de pierres grises, où les viandes grilles dans de vastes cheminées. La chaleur est telle que quiconque y pénétrant transpire immédiatement. Des serviteurs s'activent et transportent les repas dans des plats en bois sculpté, parfois en argent. Ce sont généralement, non pas les serviteurs de cuisine avec la flamme de Tar Valon sur la poitrine, mais des femmes en robes de laine de bonne confection : les servantes personnelles des Sœurs, qui montent les plats dans leurs appartements quand elles désirent un peu de solitude.

Les prisons

Ce sont de petites pièces sombres au premier sous-sol.
Les cellules ouvertes, quant à elles, sont une douzaine de pièces où sont enfermées les femmes pouvant canaliser, toujours avec un bouclier, si on ne peut les garder autrement. Le sol et le plafond sont en pierre, quatre murs d'aciers, une espace vide de quatre pieds, et des lampes à pied pour éclairer complètent le décor. Quelques meubles sont à l'intérieur, parfois un paravent pour cacher le pot d'aisance.

Employées

Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.

Retour en haut de page