Engeances de l'Ombre

D'autres créatures tout aussi dangereuses que les Trollocs et les Myrddraals furent créées à partir d'êtres humains. Parmi les plus effrayantes se trouve les Draghkars, dangereux non pas à cause de leur talents guerriers - les Draghkars ne sont pas de bons combattants avec leurs mains fines et leurs bras frêles inadaptés au maniement des armes - mais parce qu'ils ont la capacité d'attirer leurs proies dans leurs étreinte mortelle. L'arme principale de Draghkar est son chant, un doux, irrésistible son qui contraint ses victimes à s'approcher. Son contact n'est pas immédiatement fatal, mais les ceux qui survivent survivants se retrouvent souvent dans un état pire que la mort.

Lorsqu'ils sont immobiles les Draghkars sont facilement pris pour des hommes excessivement grands, à la peau claire, enveloppés dans un grand manteau noir. Leurs cheveux sombres arrivant aux épaules et souvent retirés en arrière dans une élégante queue ajoutent à cette illusion. En réalité le manteau est une paire de grandes ailes, semblables à celles d'une chauve-souris, capables de soutenir le poids de la créature en vol. Le corps mince au-dessous des ailes semble humain, à part la peau trop pâle presque blanche et les serres pointues qui leurs servent de mains. Il y a cependant très peu d'humanité dans leurs visages. Des joues décharnées soulignent des grands yeux sombres trop grands pour n'importe quel homme vivant - et une blessure en guise de bouche avec des lèvres froncées, rouges sang, brillantes qui couvrent des dents tranchantes et pointues. Malgré leurs dents pointues, ce n'est pas la morsure du Draghkar qui est si dangereuse, mais son baiser. Une fois qu'il a attiré sa proie dans son étreinte, le Draghkar pose ses lèvres déformées sur sa victime pour lui donner "un baiser" qui aspire lentement l'âme de sa victime. Une fois que l'âme et la personnalité de sa proie s'en sont complètement allées, la créature dévore aussi sa vie. Ceux qu'ils tuent n'ont aucune marque sur le corps, cependant sont aussi froid que s'ils étaient morts depuis plusieurs jours. Les malheureuses victimes qui sont prises dans l'étreinte d'un Draghkar, mais sauvé avant d'être tuées, sont laissées comme les simples coquilles vides. Certains considèrent qu'il vaut mieux ne pas être sauvé d'un Draghkar plutôt qu'être sauvés trop tard. Même ceux qui ont seulement souffert d'un effleurement momentané de ces lèvres sont changés pour toujours, une partie de leur âme partie à jamais.

Durant la Guerre de l'Ombre et aujourd'hui encore, les Draghkars sont utilisés principalement comme assassins, souvent conjointement à une diversion créée par un raid de Myrddraals et de Trollocs. Ils utilisent leurs ailes pour fondre sur leur proie sans être vu, de préférence la nuit et quand la cible est isolée, ils descendent au sol et utilisent leur chant pour attirer la victime. Ils sont moins efficaces dans les endroits clos ou en plein jour.

Rand, Moiraine et plusieurs de leurs amis doivent à plusieurs reprises réussir à échapper à leur griffes, et souvent de très peu, ou pas du tout. Un lien mort, une image manquante ? N'hésitez pas à cette page !


Retour en haut de page