En contraste direct avec les manœuvres compliquées de leur Grand Jeu, les marchands des classes supérieurs préfèrent le contrôle absolu et l'ordre parfait de leur environnement. Et ceci est une évidence dans la capitale Cairhien comme nulle part ailleurs dans la nation. La ville est construite sur le site de l'ancienne ville d'Al'cair'rahienallen, sur la Colline de l'Aube d'Or, mais seul le soleil levant demeure sur la bannière, et seuls les Ogiers se souviennent à quoi la ville ressemblait. Al'cair'rahienallen avait un grand bosquet Ogier juste derrière sa frontière, mais il n'a pas été entretenu après les Guerres Trollocs. Les Grands Arbres ont disparu, et il ne reste qu'une forêt servant de bois de chauffe.

La ville moderne est construite selon un tracé précis, inscrit dans un carré parfait formé d'une haute enceinte grise. La rivière Alguenya coule le long de la ville, mais la perfection intransigeante de ce mur raille les courbes de la colline et du fleuve. Peut-être les architectes Cairhienniens souhaitaient forcer la nature à se plier à leur contrôle rigide. Le grand mur est coupé uniquement par de nombreuses portes carrées bien gardées.

A l'intérieur de ce mur, les fameuses Tours Infinies du Cairhien se tiennent à des places déterminées. Leurs sommets inachevés et déchiquetés sont recouverts d'échafaudages. Avant la Guerre Aielle, ces tours touchant les nuages faisaient partie des merveilles du monde, mais durant la guerre, elles brûlèrent et tombèrent. Elles ont été à nouveau endommagées durant la Guerre Shaido.

Dans toute la ville, les rues pavés courent rectilignes, malgré les courbes du terrain, se croisant avec des angles parfaitement droits. Les chaises à porteur fermés ou les chariots fermés par des rideaux de voyage circulent dans la ville au milieu des piétons y faisant ostentieusement leurs propres affaires. Tous les bâtiments et terrasses sont en pierres, décorés seulement de lignes droites et d'angles aigus. Les collines sont tellement sculptées et travaillées en lignes droites qu'elles semblent avoir été construites.

De nombreux bâtiments ont subi quelques dommages durant les guerres, à l'exception de l'imposant bâtiment de la Bibliothèque Royale de Cairhien. Les Aiels l'épargnèrent délibérément, refusant d'endommager ou de détruire des livres. A l'intérieur de ses murs se trouve un des plus grands dépôts de connaissance du monde, précédé seulement par celui de Tar Valon. Bien que quasiment aucun Cairhienins ne le sache, la Bibliothèque Royale est probablement le plus grand trésor de cette nation. Ces derniers temps, sous la régence, Cairhien a été dotée d'une École dans le vieux manoir de Lord Barthanes pour permettre aux inventeurs, philosophes et autres scientifiques d'avoir un endroit pour travailler. Quelques travaux stupéfiants y ont déjà été réalisés.

Magasins, Tavernes, Manoirs:

Résidents:

Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.

Retour en haut de page