Guerrier

Masema est un guerrier du Shienar endurci. En tant que tel, il a combattu les Aiels à Angkor Dail pendant 3 ans durant la Guerre des Aiels et 20 ans plus tard, il leur porte toujours une haine farouche.

Sous le commandement du Seigneur Ingtar et de Uno il part à la recherche du Cor de Valère une fois que celui-ci a été volé. Durant le voyage, il fait preuve d'une animosité déclarée envers Rand qu'il croit être un Aiel à cause de sa carrure de ses cheveux et de ses yeux.

Bien plus tard, sa traque le mène avec les autres à Falme dans la Plaine d'Almoth où ont débarqués les Seanchans. Là, l'attitude de Masema change radicalement quand il voit Rand affronter Ba'alzamon et qu'il prend conscience que celui-ci est le Dragon Réincarné qu'annoncent les Prophéties. Aussitôt, Masema et les autres guerriers du Shienar jurent allégeance à Rand.

Durant les longs mois d'hiver, ils seront parmi les quelques personnes vivant dans le campement secret du Seigneur Dragon. Ils subiront d'ailleurs plusieurs attaques de la part des Trollocs et des Myrddraals qui ne seront repoussées qu'avec difficulté. Lorsque Rand se dirige vers Tear, laissant les autres en arrière pour essayer d'accomplir son destin, Masema est désespéré de ce qu'il croit être un abandon. Il est rassuré par Perrin, mais devient convaincu qu'il faut répandre la nouvelle de la venue du Dragon. Moiraine Sedai envoie les Shienariens dans le Ghealdan à la recherche d'une personne auprès de qui ils pourraient attendre son retour. Ladite personne étant morte de vieillesse, ils se retrouvent seuls et sans grandes possibilités.

Prophète

Masema prend alors les choses personnellement en main. Poussé par un fanatisme désintéressé, il commence à proclamer autour de lui la venue du Dragon Réincarné. Au début, il n'attire que peu de monde, et il est ignoré des dirigeants et mal vu par la majorité des habitants du pays, mais bientôt son influence s'accroît.

Il commence à se faire appeler le Prophète, et ses discours deviennent des harangues enflammées, puis des injonctions à suivre certaines règles bien précises pour rendre hommage au Seigneur Dragon, qui est placé sur un pied d'égalité avec le Créateur (s'il n'est pas le Créateur lui-même). Les souverains du Ghealdan inquiets prennent alors des mesures contre lui, mais il est déjà trop tard. Il est impossible d'arrêter Masema. Le Prophète a rassemblé une véritable armée de partisans. Ceux-ci sont désorganisés, mal armés. Ils sont violents et ne sont le plus souvent que des mendiants, des voleurs ou des hommes engagés de force, mais ils sont très nombreux, et repoussent à plusieurs reprise l'armée du Ghealdan obligeant les rois et reines à démissionner les uns après les autres.

Masema ne cherche pas à imposer de véritable discipline. Si une partie de ses assertions ont un sens, comme par exemple trouver de l'argent et de la nourriture pour les pauvres, où se donner pour mission de soutenir Rand, en revanche les moyens mis en application sont rien moins qu'honorables. Alliandre la quatrième souveraine du Ghealdan en moins de six mois est obligée de s'incliner devant lui et de lui donner régulièrement ses bijoux. Le Prophète met en place une justice expéditive qui ne comporte que trois sanctions selon la gravité des crimes : le fouet, la main tranchée ou la pendaison après un jugement sommaire.

Lorsque Nynaeve lui demande (innocemment) de lui trouver un bateau pour qu'elle puisse rejoindre Rand avec Elayne, il accepte, et va jusqu'à déclarer la guerre ouverte aux Enfants de la Lumière pour s'emparer d'un navire. Le Ghealdan est complètement ravagé et Masema se fixe alors un nouvel objectif : l'Amadicia. Cette page contient une erreur ou un lien manquant, et le souci a été remonté aux administrateurs. Elle sera corrigée par nos équipes au plus vite.


Retour en haut de page